found 8 matching posts pour 'licorne patate'


This is London Calling ! This is London Calling !

Bonjour ! Hello ! Guten Tag ! Hola ! Xin chào bạn ! привет ! :lol:

Désolée de vous avoir laissés tout seuls si longtemps, je n’avais pas beaucoup de temps à consacrer à ce petit blog…

Mais ! Je viens de rentrer de Londres, et j’ai plein de choses à raconter !

Ce serait un euphémisme de dire que c’était bien, alors hors de question que je dise que c’était bien.

Je rêvais d’aller là-bas, je sais pas pourquoi, j’ai beaucoup beaucoup d’affection pour ce pays, j’en avais même avant de le connaître réellement. Et maintenant que j’y suis allée, je suis définitivement in love de cet endroit.

Par quoi commencer ? Tellement de souvenirs…

Certains trouvent ça bizarre d’aimer autant cette capitale; parce que c’est comme Paris, parce que les anglais sont trop flegmatiques, parce que le pudding c’est dégoutant, parce qu’il pleut tout le temps, bla bla bla…

Mais non les gens ! Il y a beaucoup trop de petits détails qui font que cette capitale n’est pas comme Paris, ni comme la France. Et le pudding c’est très bon.

Déjà les maisons, typiquement anglaises, les portes colorées, les petites briques, les portails…

maison1maison4

maison2maison3

maison5

Les cabines téléphoniques. Ces fameuses cabines téléphoniques rouges (noires pour certaines). Voit-on ça en France ? A Paris, les cabines téléphoniques disparaissent unes à unes, peu à peu…

cabine1 cabine2

Les bus à deux étages, les boîtes aux lettres… C’est faux, rien n’est comme en France !

bus boitelettres

Même les banlieues ont quelque chose de plus que nos banlieues à nous.

Je suis amoureuse de Brixton, ancien quartier chaud de Londres, le quartier Jamaïcain du Sud de Londres, ou encore South London

Bien sur, ce quartier n’a plus rien à voir avec ce que décrivaient les Clash dans The Guns Of Brixton.

Il s’est bien assagi depuis.

C’est clair, quand on sort du métro, on se rend compte qu’on à quitté les quartiers chics de Londres. Mais cette banlieue a réellement un charme. Les fruits, les stands de poissonnerie de Brixton Market, les petits restos et boutiques de Brixton Village, les rastafaris qui grouillent de partout avec leurs énormes dreads, tout ça dans une ambiance de souk, avec des morceaux de reggae qui résonnent dans tout le quartier, et le son sourd, chaud, et rond de la basse. Quel bonheur !

brixton

D’ailleurs, petit souvenir de ce quartier ^^ :

brix

Remontons plus au Nord, en prenant la Victoria line jusqu’à Stockwell et on change pour la Northern line qui nous emmène jusqu’à Camden Town !

Camden Town. Le quartier punk, que dis-je, le berceau du punk. J’étais obligée d’y aller.

Les belles fringues pas chères de Camden Market, les boutiques de chaussures, les punks anglais, teintés, percés, tatoués… et tous les autres avec leurs styles extravagants !

Vous ne pouvez pas aller à Londres sans passer par Camden ! C’est juste impossible.

Dirigeons nous vers les quartiers plus populaires. Pourquoi pas reprendre le métro et descendre à Charing Cross. On s’arrête à Trafalgar Square et ses belles fontaines pour manger un sandwich de la fameuse chaîne du Prêt à Manger, et on se relance aussitôt dans notre épopée en remontant Charing Cross Road qui nous amène directement à Piccadilly, en passant devant la Capital Radio. On arrive ensuite à Oxford Circus, et on oublie pas de passer par Oxford Street et TOUS les magasins. M’enfin, je dois avouer que tout le monde me disait « oui, vas à Piccadilly et Oxford Street, y a plein plein de boutiques classes… » C’est ce que j’ai le moins aimé de tout mon voyage. Vraiment. C’était classe, certes, je profitais de la vue des rues, des gens, … mais je ne me suis arrêtée dans aucune boutique d’Oxford Street. J’avais pas envie. J’étais là pour le tourisme, pas questions de perdre du temps avec (trop) de shopping ! (un peu quand même ^^  mais pas à Oxford Street… Camden Brixton et Portobello Road, oui)

En revanche, pas loin d’Oxford Street, il y avait la boutique de Vivienne Westwood, celle qui fut la styliste personnelle des Sex Pistols. Les vêtements sont hors de prix. Mais elle vaut le coup d’oeil.

charingcross trafalgarsquare2 trafalgarsquare3   trafalgarsquare4 piccadilly capitalradio viviennewestwood1 viviennewestwood

Bref. Quittons Oxford et rejoignons le quartier fêtard de Soho en passant par China Town (plus Japan Town cela dit !). Bon, China Town rappelle légèrement le 13eme arrondissement de Paris… mais en anglais ^^ Et en plus propre.

Parlons en de propreté. Les rues de Londres sont incroyablement propres ! Vraiment ! Ainsi que le métro. On en dit beaucoup de mal du métro londonien. Vous entendrez tout. Qu’il est sale, difficile à comprendre, trains toujours en retard, bondé à toute heure, pire que le métro parisien… En bref, vous entendrez tout son contraire.

Le métro londonien est bien organisé, des indications de partout, des agents de transports sur les quais… (impossible de vous perdre !) On attend pas le train pendant 3 heures, et il est extrêmement propre ! Pas un seul déchet, ni papier, ni chewing-gum, ni clodo (no offense hein !)… On peut parfois respirer de l’air frais, pas d’odeur étouffante !

(faites juste attention au petit espace entre le quai et la marche du wagon, tombez pas dans le trou surtout !)

Je dois aussi vous parler de Notting Hill. Notting Hill. Là où il y a eu des émeutes raciales dans les années 70 à l’occasion du carnaval; émeutes qui opposaient la jeunesse noire au policiers arbitraires, en pleine Angleterre de Thatcher.

Ça bien changé ça aussi, depuis le temps.

D’ailleurs, le carnaval de Notting Hill, avec ses battles de Sounds Systems qui veulent absolument décrocher la faveur du public; ce carnaval est le plus connu et le plus grand après celui de Rio de Janeiro (je crois bien). Il a lieu chaque année le dernier week-end d’août. Je n’ai malheureusement pas pu y assister cette année mais j’espère avoir l’occasion l’année prochaine. C’est vraiment quelque chose à faire, si vous pouvez vous rendre à Londres en été !

Tant que vous êtes à Notting Hill, n’oubliez pas de passer par les puces de Portobello Road ! (y aller le matin sinon beaucoup de monde)

Je suis aussi passée par une boutique rock, B Famous, quelle surprise quand j’ai entendu la vendeuse écouter The Clash à fond ! Train in Vain suivie de Brand New Cadillac, que c’est bon !

nottinghill1 nottinghill2 bfamous1 bfamous2

 

Oh et je ne dois certainement pas oublier de vous parler de la nature de Londres ! Des tas et des tas de coins de verdure tellement bien préservés… Les parcs sont absolument magnifiques et rafraîchissants ! Mes préférés, ce sont Battersea Park et Victoria Park.

Mais il y a également Green Park avec son glacier (qui fait d’excellentes glaces soit dit en passant !) et qui débouche directement sur Buckingham Palace. L’immense Hyde Park, et aussi Ravenscourt Park, beaucoup plus excentré, mais absolument adorable, avec son allée à l’entrée qui ressemble au premier coup d’oeil à un petit labyrinthe et les chiens qui courent partout…

 Battersea Park

batterseapark1 batterseapark2 batterseapark3 batterseapark4 batterseapark6 batterseapark5

Victoria Park

victoriapark1 victoriapark3 victoriapark2

Green Park

greenpark1 greenpark2

Park dont j’ai oublié le nom…

park1

Ravenscourt Park

ravenscourtpark1 ravenscourtpark2 ravenscourtpark3 ravenscourtpark4

 

N’oublions pas les ultra connues Big Ben et London Eye ! De nuit, elles sont merveilleusement jolies !

bigbenjour1 bigbenjour2 londoneyejour bigben+londoneye1  londoneyenuit

Et pourquoi ne pas prendre un peu de temps pour faire une croisière sur la Tamise ?

Profitons aussi de tous les musées (gratuits en Angleterre ! Sauf ceux dirigés par le royaume) La National Gallery et ses chefs d’oeuvres, le British Museum, et tous les autres…

Et par dessus tout, ce que je retiens de ce séjour, c’est l’élégance, la politesse, et l’incomparable gentillesse des anglais. Toujours là pour vous aider. Je vous parlais tout à l’heure des agents dans le métro, ils sont très patients, n’hésitent pas à vous re expliquer plusieurs fois si vous êtes perdus, absolument gentils. Et même les passants, qui ne sont pas speed, stressés, agressifs et désagréables comme les parisiens. Eux aussi prennent le temps de vous aider. Les commerçants aussi, très agréables. Ils ont un sens du service inégalable. Et souvent souriants. Toujours un chaleureux Hello ! ou Hi ! qui s’échappe de leur bouche. C’est absolument merveilleux.

Françaises, français, il va falloir sérieusement prendre exemple !

Et bien sûr, il y a plein d’autres petites choses que je n’oublie pas. A notre arrivée, une jolie rencontre avec une française, notre mignonne petite chambre d’hôte (merci Johnatan (prononcé à l’anglaise s’il vous plaît !) de nous avoir accueillies), la vieille dame qui ressemblait à Elisabeth II (sans déconner !) absolument gentille qui nous à aidées à nous retrouver ma mère et moi, le chauffeur du car, le rasta de la boutique de jus de fruits, le jeune homme et ses deux chiens de Ravenscourt park, Chelsea le quartier des artistes, et tout le reste !

Que de merveilleux souvenirs ! Les étoiles dans les yeux… et maintenant le cafard.

Plus j’y pense, plus je me dis que j’ai rien à faire en France. Les gens n’ont absolument rien à voir, c’est déprimant.

Et jusque là, malheureusement je n’ai pas trop eu l’occasion, mais ce séjour à Londres m’a vraiment confirmé qu’il faut que je voyage beaucoup plus. J’en ai besoin, c’est vital. Rencontrer des gens, les découvrir, découvrir leur culture, leur mode de vie, leur façon d’être… c’est tellement enrichissant. C’est merveilleux.

Bon. Je crois que j’ai tout dit. Même si j’ai plein d’autres choses qui grouillent dans ma tête ^^

J’espère que je vous ai fait envie, pour ceux qui ne sont jamais allé à Londres, allez-y, et ceux qui y sont déjà allé, retournez-y ! Comme on dit, Si vous en avez marre de Londres, c’est que vous en avez marre de la vie !

Enjoy

~Jee~

Je suis en vie

Hey hey hey ! Bonjour les gens !

J’ai rien d’intéressant à  vous raconter à part ma vie, donc j’écris cet article juste pour vous dire que je suis en vie !

 

Mais histoire de donner de la gueule à cet article je vais quand même vous raconter deux trois p’tites choses.

J’ai récemment été voir Dragons 2. Ouais ouais ouais. Ce film. Quelle perfection. Je suis une fan inconditionnelle de Krokmou.

Je pensais que j’allais être déçue et que j’allais préférer le premier mais pas du tout ! J’avais adoré le 1er et j’ai carrément adoré celui ci ! :lol:

En bref, pourquoi je l’ai adoré (bah oui faut se justifier tout de même) :

  • KROKMOOOOOUUUUUU
  • Il n’y avait aucun temps mort. Toujours des rebondissements.
  • La musique était géniale.
  • Les personnages avaient troooop la classe. Ils étaient grands, beaux… Astrid, même en dessin animé elle est trop canon cette fille, c’est dingue !
  • KROKMOOOOOUUUUUU
  • L’histoire en elle-même, tellement bien ficelée…
  • Les décors.
  • Les dragons.
  • Le réalisme du dessin-animé. C’est tellement bien fait, l’histoire est extrêmement vivante.
  • KROKMOOOOOUUUUUU

Je cois que j’ai tout dit :lol:

Ah et à ma grande surprise y avait pas beaucoup d’enfants dans la salle, donc la séance était bien calme.

Par contre, avec ma dégaine de terroriste là ( :lol: ) le caissier m’a regardée un peu bizarrement quand j’ai demandé une place pour Dragons 2, en mode

gnékrokmou

  mais je le comprends.

Voilà voilà, malheureusement je vous écrit ça assez tard, donc ceux qui avaient vraiment envie de voir ce film, à mon avis, l’ont déjà vu, donc… donc bon. (0 idée exprimée)

Quoi d’autre… ah oui ! Hier en me baladant j’ai trouvé une petite boutique sur le Boulevard Saint-Michel, elle m’a pas du tout attirée au début (preuve, j’ai pas pris le nom de la boutique…) mais il y avait un grand panneau, devant l’entrée, qui prenait beaucoup de place sur le trottoir, j’ai repéré les mots Vinyls, 33T et 45T, et je n’ai pas hésité une seconde à entrer.

Alors, configuration du magasin un peu particulière, c’est une toute petite surface, avec à droite, des vêtements et à gauche, des vinyls. J’ai pas compris ce que les vêtements foutaient là, mais on s’en fiche parce que y a des vinyls.

Pleeiiin de vinyls pas cher, j’en ai vu aucun qui coutaient plus de 20€ ! Pour un vinyl de nos jours, j’estime que c’est vraiment pas cher, à la fnac on en a vite pour 80 € et on repars avec quoi, 2 vinyls…

Y avait de tout, du reggae, du punk, du ska, du hard rock, de l’electro, des B.O de films, du jazz, du blues, etc.

Donc, voilà, elle se trouve au début du Boulevard Saint-Michel et est facilement repérable avec son panneau, pour ceux qui aiment la musique, qui ont une platine, et qui ont accès à Paris.

Je me suis offert 2 livres d’occasion aussi, achetés à Gibert Jeune. Un livre sur le Reggae justement, de Bruno Blum, et Rock en Vrac de Michel Embareck, qui était journaliste pour le magazine Best. Dans ce livre, il raconte ses rencontres et anecdotes avec « les caïds du rock » notamment les mecs de The Clash (hiiiiiiiii xD), Sex Pistols, AC/DC, mais également le grand Serge Gainsbourg, Mick Jagger, monsieur Bob Dylan, Elton John, quelques écrivains aussi, et bien d’autres.

J’adore les livres autobiographiques, pas forcément des grands de ces périodes, qui les ont… fabriquées telles qu’ont s’en souvient aujourd’hui j’ai envie de dire. Mais plutôt les autobiographies, des personnes qui ont vécu ces périodes en direct également, mais qui étaient un peu plus dans l’ombre, enfin cachées dans les coulisses. Ceux sans qui les grands ne seraient peut-être pas aussi grands aujourd’hui. Vous me suivez ? Ces personnes qui ne sont pas sous les projecteurs, de leur plein gré, mais qui les mériteraient bien cela dit.

J’aime lire les histoires de ces personnes là.

Par exemple, l’autobiographie de Don Letts, complice de Bob Marley, Joe Strummer et John Lydon. Il était DJ dans des boîtes et clubs punks et il rêvait de faire des films à l’époque. Pas d’être acteur. De filmer tout ce qui se passait derrière sa petite caméra Super 8. Il ne brillait pas autant que les musiciens qui étaient en train de percer. Mais il était là, il animait les nuits, il tournait les clips des groupes. Il a participé activement à la carrière des grands.

Son autobiographie m’a beaucoup plu, pour ceux qui veulent : Culture Clash, Dreadlocks et Vidéo, Don Letts.

Voili voilou.

Sinon j’ai quelque chose à vous faire écouter !

Pour ceux qui connaissent un certain groupe du nom de Green Day, le chanteur Billie Joe Armstrong va faire un duo avec… Avicii.

Bon bah perso, je vous avoue que je suis un peu déçue (en même temps je m’attendait pas à un truc transcendant) c’est pas du tout mon style de musique, je n’aime pas le filtre sur la voix. En bref je n’aime pas. Je déteste pas, ça se laisse largement écouter, mais.. je… n’aime pas.

Mais, comme c’est susceptible d’en intéresser certains et que c’est toujours bien de s’ouvrir à de nouvelles choses (quand même !) je vous partage je lien : Billie Joe ft. Avicii

Ce n’est qu’un aperçu, j’attends pour vraiment juger, si ça se trouve la version finale sera pas mal mais… mais voilà quoi. (0 idée exprimée volume II)

Dernière chose : ce soir c’est la nuit des étoiles ! Vous pourrez apercevoir des étoiles filantes ! Donc pour ceux qui sont dans le Finistère, en Corse (et un autre endroit que j’ai oublié) vous les verrez très bien; mais pour les parisiens, montez sur le toit d’un immeuble, ou allez à Montmartre, je sais pas, mais vous les verrez difficilement de la fenêtre de votre chambre !

 

Voilààà.

Bon bah pour quelqu’un qui avait rien à dire :lol:

Allez Bye les gens !

Jee

Sur Place

In situ est une locution latine qui signifie sur place.

En art contemporain, in situ désigne une méthode artistique ou une œuvre qui prend en compte le lieu où elle est installée.

Merci Wikipédia.

Aujourd’hui je vais vous parler de l’exposition de street art, In Situ, que j’ai pu visiter hier soir.

Cette exposition se déroulait au Fort d’Aubervilliers, dans le 93.

Le Fort d’Aubervilliers a toute une histoire. Voici quelques dates à savoir :

Entre 1843 et 1846, le Fort se construit. Paris est menacée par l’Allemagne, il faut donc construire des forts militaires pour renforcer sa protection.

L’armée occupe ce site jusqu’en 1969.

En 1979 la ligne 7 du métro est ouverte. Un arrêt est marqué au Fort d’Aubervillers. Avec quelques autres évènements datant des années 19601970, cela marque l’urbanisation du site.

1980. Le fort est reconverti en Casse automobile. Il accueille plein de pièces détachées et de voitures démolies.

1984. Les artistes emménagent. Le festival de hip hop Fêtes et Fort s’installe au Fort d’Aubervilliers. C’est un évènement assez important compte-tenu du fait que le hip hop était encore peu connu des Français. Les pionniers (français) du mouvement sont donc présents au festival. Les clichés de Willy Vainqueur peuvent nous faire revivre, encore aujourd’hui les moments vivants du festival.

Il y a aussi une petite place pour le rock, le punk et le garage.

Le 28 juillet 1984, au fort, est organisée la soirée Libé, soirée au cours de laquelle le photographe Pierre Terrasson (www.photo-terrasson.com) pourra immortaliser au naturel des artistes tels que Paul Personne, Rachid Taha, Charlélie Couture, Oberkampf

En 1989, le théâtre équestre Zingaro prend place.

Depuis la fin du XXe siècle, le Fort cherche toujours en quoi il pourra se reconvertir…

 

Passons aux merveilles !

Depuis le 17 mai 2014, le Fort d’Aubervilliers a accueilli des artistes, parfois venus de loin, pour temporairement redonner vie au site, par le biais de leur talent.

Commençons par quelques oeuvres sur mur :

casseauto Celle-ci représente la Casse automobile que fut le Fort d’Aubervilliers. Elle symbolise donc le passé de cet endroit.

australie Cette oeuvre, (qui m’a particulièrement plu) a été réalisée par un artiste australien, Jimmy C. (je crois ^^)

irenejolicurie Portrait de Irène Joliot Curie.

portrait ladiesblue Sur celle-ci, on peut observer les vêtements des femmes, constitués de collages de photos.

tribu tireshopdance flowers

Continuons avec les voitures :

voiturejaune vouturearcenciel2voitures voiturecollagerouillé bluecarrouillébrulée2rouilléebrulée (Bien défoncée dis-donc ^^ Ce n’est qu’une supposition, mais je pense que les voitures brûlées ont eu leur compte au cours d’émeutes. Dans le 93 en plus ^^)

camion voiture9voiturepeaceandlove Je crois que c’est ma préférée ^^

voiturebombes … … bombes1 … … bombes2 SURPRISE !!! :lol: bombes3

voitureabeille1 voitureabeille2voitureabeille3 Celle que je nommerai La Voiture Abeille est particulièrement intéressante, car, quelque chose se cache dans le réservoir…

ruche1ruche2 UNE RUCHE D’ABEILLES.

Désolée pour le mauvais plan de la photo, du coup on voit pas tellement les abeilles, mais j’avais franchement trop la trouille pour m’approcher encore plus :lol: Déjà qu’elles étaient jaune fluo donc ça inspirait pas trop confiance…

Mais si vous regardez bien vous pourrez apercevoir deux ou trois petites têtes jaunes, ainsi que des antennes. (n’hésitez pas à cliquer sur les photos pour avoir un gros plan)

Pour en revenir a l’oeuvre, je pense que la ruche se trouvait là avant la peinture. Et l’artiste l’ayant trouvée eu l’idée ingénieuse de peindre des abeilles sur la voiture. Mais ça reste ma vision des faits.

edithcamionnetteedithpiaf

Vous pouvez voir sur cette camionnette les beaux yeux d’Edith Piaf. (ça me fait penser que j’ai regardé La Môme hier soir ^^)

Et je termine le passage des voitures avec ceci

joestrummer2joestrummer1

Parce que Joe Strummer. C’est tout.

Cette oeuvre a illuminé ma journée ^^

On remarque que l’artiste (Jef Aerosol) a peint le refrain de London’s Burning au pochoir, et a fait quelques tâches de peintures rouge, noir et blanc (malheureusement peu visibles sur la photo) à la Jackson Pollock. Ces deux détails sont des références à l’esthétique de The Clash, groupe mythique dont le grand Joe Strummer faisait partie.

En effet, une des particularité de The Clash était leur apparence. A leurs débuts, les jeunes musiciens barbouillaient leurs vêtements et instruments de tâches de peinture, façon Jackson Pollock, ou encore, peignaient des tas de slogans au pochoir sur leurs chemises, vestes et pantalons.

Repose en paix Joe. 12 ans après ton départ de jeunes artistes pensent toujours à toi et tu reste une référence pour beaucoup d’entre nous.

Long live Punk Rock Warlord.

Et pour accompagner cette peinture, je vous propose la musique qui va avec :-)

Passons à d’autres oeuvres…

alcoves1alcoves2

voiturealcove

petitefille Désolée pour cet horrible plan alors que cette peinture est absolument magnifique. Sais pas ce qui m’a pris.

Pour parler un peu de cette oeuvre, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce qui a pris le plus de temps n’est pas le dessin du visage de la jeune fille, mais le fond, qui devait être recouvert de couleurs, avant de commencer le dessin.

dessin alcove  peintretatoueur Cette peinture en noir et blanc à été réalisée par un ancien peintre, qui est en train de se reconvertir en tatoueur. Le visage de femme et le labyrinthe symbolisant l’esprit sont ce qui reste du peintre, et le décor qui les entoure, les fleurs, plantes, sont ce qui est en train de naître chez lui en tant que tatoueur.

immeuble

 

craie Ce dessin est celui qui a pris le plus de temps à être réalisé. C’est un travail phénoménal car il est fait à la craie.

passage Ici sont représentés les yeux de chaque personne qui était là, qui est là, et qui sera là. Ils symbolisent le passage de chaque personne ayant participé activement à la vie de ce site.

mort1 mort2 Cette oeuvre symbolise sans surprises la mort, mais également la renaissance (représentée par les deux squelettes debout et entiers, que l’ont peut voir de chaque côté)

Coïncidence, en clin d’oeil à la renaissance, c’est le seul endroit du site où des fleurs ont repoussé.

colibri1 colibri2

dreamread1 dreamread2

Les artistes ont souvent représenté des enfants, car ils représentent l’avenir du site. Effectivement, cet endroit sera bientôt détruit pour devenir un parc pour enfants. Malheureusement pour les oeuvres, mais c’est comme ça, le street art est éphémère

Donc sur la deuxième peinture est représentée une petite fille en train de lire, et à côté se trouve une mini bibliothèque avec quelques livres rangés. Cela symbolise l’enfance et l’apprentissage. Ainsi que le pouvoir de la lecture, qui nous permet de nous évader et de rêver.

Comme dit plus haut, ce fort à vu naître le festival Fêtes et Fort en 1984. En voici quelques clichés :

façade1façade2

tofsrocktofsrock2+oberkampf

patkebra Pat Kebra, Oberkampf (1984)

oberkampfnc

oberkampfc Oberkampf

Mention spéciale pour le chanteur d’Oberkampf, Joël alias Joe Hell avec qui j’ai mangé un couscous en septembre dernier :lol: (sans blague hein !) qu’on peut voir à l’extrême droite assis sur la voiture blanche.

Voilà pour les photos.

Maintenant, une oeuvre assez particulière :

hiroshima Le thème des dessins sur cette façade est Hiroshima. (moi non plus je vois pas le rapport)

Mais ce qui est très intéressant est l’artiste. Ou plus précisément son âge. L’homme qui a peint cette oeuvre a 70 ans. On en conclu donc qu’il a vécu cette période et à dû être très touché par le sujet de Hiroshima.

Par son grand âge, il est également le précurseur du street art. Il est malheureusement anonyme. Il n’a laissé aucun nom.

Il me reste à vous montrer une oeuvre, très intéressante également, que j’ai trouvée particulièrement jolie :

ametotem ametotem1 ametotem2 Cette carcasse de camion représente l’âme du site. Avant, des pierres blanches étaient répandues tout autour de ce camion, mais les intempéries ont fait qu’elles ont été emportées et dispersées un peu partout… il reste donc les branches blanches qui symbolisent le fait que la nature a repris le dessus.

Voilà, je vais terminer cet article avec une série d’oeuvres en tout genre…

façade garage façadegraféefaçadegrafée2 façadeorange1façadeorange2 fleurpoto blue cadres

acdc :lol:

bustebleubusterouge

camionpoulet pile Une pile grandeur nature.

potos3maisonnettepotos1potos2

divers9 divers10 divers11 divers12 divers1 divers2divers3 divers4 divers5 divers6 divers7 divers8 insitu solgirafes

Voilà, j’espère que ça vous a plu :-) pour plus d’informations, vous pouvez aller visiter le site internet : http://www.insituartfestival.fr/

Bonne journée ! Et pour la route juste parce que c’est trop mignon :

tropmigon

JEE

Let’s tresse !

Titre à jeter à la poubelle. Je sais :lol:

Petite musique d’ambiance ^^

(c’est l’atébas Rastafari qui m’a donné envie ^^)

Alors alors ! Bonjour déjà !

Hier soir, je vous parlais de mes atébas. Aujourd’hui, je vais vous apprendre à en faire. Ma technique, n’est surement pas la meilleure de toutes, mais c’est histoire de vous montrer les bases :wink: si vous voulez vous perfectionner par la suite, vous pourrez vous renseigner ailleurs sur internet, il y a des sites très bien expliqués.

Tout d’abord, le matos :

- Du fil de laine

- Des élastiques

C’est tout ! Bon, également un ciseau (et un mètre si besoin ^^)

Je vous avoue que personnellement je n’utilise pas du fil de laine. Mais un atébas classique se fait avec de la laine. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais à mon avis, une des raisons est que la laine est souple et facilement maniable.

Moi, j’utilise du fil mouliné (voir photo). Parce qu’il y a beaucoup plus de couleurs, dans des tons très précis, et le résultat est très fin. Fin dans tous les sens du terme. Le diamètre de l’atébas est assez petit, et l’atébas en lui-même a un aspect très raffiné.

Ce n’est que mon avis, et vous choisirez le fil que vous préférez. Vous pouvez également le faire avec du fil de coton.

matos

Donc, ensuite, vous sélectionnez 3 couleurs. Plus si ça vous fait plaisir.

Attention de ne pas en prendre trop non plus, pour éviter que le diamètre de l’atébas soit trop gros. Sauf si c’est le résultat que vous cherchez. Les atébas de gros diamètre sont originaux aussi.

3couleur J’ai sélectionné 3 couleurs et un élastique.

Pour faire un atébas de taille a peu près standard, il vous faudra prendre 1m de chaque fil. Peu être plus selon la longueur de vos cheveux et jusqu’où vous voulez qu’il descende. Par exemple si vous voulez qu’il arrive juste au dessus de vos hanches il vous faudra environ 3 mètres. (sur la photo je n’ai pas pris 1m, car je ne vais pas le mettre dans mes cheveux, c’est juste pour vous accompagner dans votre progression)

Vous devrez ensuite passer les 3 fils dans l’élastique, et les plier en deux puis positionner de sorte à ce que les extrémités se rejoignent. Comme ceci

passés égal

Vous devrez ensuite passer une mèche de cheveux dans l’élastique, pas trop fine, mais pas trop grosse non plus. Tout dépend toujours du diamètre que vous voulez obtenir.

Comme je ne fais pas cet atébas dans mes cheveux, je vous fais un schéma :

schema1 (Désolée pour l’incohérence des couleurs, ici du bleu, vert, rose, alors qu’en vrai j’ai pris du blanc, rose, orange, mais j’ai fais avec les feutres que j’ai trouvé..)

Une fois vos cheveux dans l’élastique, vous allez  les attacher (toujours avec le même élastique), comme quand vous faites une queue de cheval ou quand vous terminez une natte; tout en mettant les fils de cotés. C’est bizarre ce que je dis, je sais. Essayez d’attacher la mèche de cheveux sans entrainer les fils. Voilà. Sinon ça va être coton après, car par esthétique, il est préférable d’enrouler le premier fil par dessus l’élastique. Enfin faites comme vous pouvez, de toutes façons cette étape n’est pas la plus importante.

un schéma va vous aider :

elastique1 L’élastique représenté en rouge a enveloppé la mèche de cheveux.

Détail important : Il faut attacher le tout au plus proche de la racine de vos cheveux ! Cela parait évident mais je préfère le rappeler.

Autre détail : Les fils et vos cheveux constituent l’âme ou le coeur de l’atébas. A chaque fois, un des fils -que vous choisirez- va l’envelopper.

Maintenant, vous allez enrouler votre premier fil. Par exemple, je sélectionne le orange :

orange

Sur le schéma c’est le fil vert.

etape1-1

Il est très important de bien serrer au début ! Pour que l’atébas ne se détache pas au premier choc ! Et d’ailleurs vous ne devrez surtout pas oublier de serrer tout au long de l’atébas ! Très important !

Comme le montre le 1, vous allez enrouler votre fil autour de l’âme. Vous allez l’envelopper. Essayez au tout début de l’enrouler par dessus l’élastique, de sorte à le cacher. C’est plus joli (mais je ne l’ai pas schématisé !  Sur mon dessin, on voit encore l’élastique rouge, c’est volontaire, de sorte a ce que vous reconnaissiez le départ de l’atébas. Mais en vrai, sur vos cheveux, vous devrez le cacher !). Et après vous continuez d’enrouler autant que vous voulez, jusqu’à ce que vous vouliez changer de couleur.

Sur le 2, vous avez le résultat, le voici aussi en vrai :

enroulé

Quand vous enroulez n’hésitez pas à prendre 2 fils. Je n’ai schématisé qu’un seul fil, mais si vous êtes un peu flemmard(e) le fait de prendre 2 fils accélèrera le processus.

Ou tout simplement si vous voulez faire deux couleurs, comme ceci :

double Il suffit d’enrouler les fils normalement, comme dans le 1 sauf qu’au lieu d’en enrouler un vous en enroulez deux. (vous pouvez aussi le faire avec 3 fils)

Petite astuce : Si vous êtes peu patient(e) et que vous avez du mal à enrouler, parce que c’est dur de le faire soi-même, ou pour quelque raison que ce soit, vous pouvez tourner l’âme sur elle-même (vous la roulez, comme de la pâte à gâteau, ou de la pâte de ce que vous voulez), tout en gardant votre fil enveloppeur dans votre autre main. De cette façon, il s’enroulera tout seul. C’est plus rapide. Mais attention de ne pas tout lâcher sinon ça se déroule.

Pour changer de couleur vous sélectionnez le fil de votre choix, et vous le faites passer par dessus le fil précédent de sorte à le bloquer (comme si vous croisiez les deux fils !) et vous l’enroulez dans le sens opposé du précédent :

audessu autresens (désolée pour la médiocrité des dessins, j’espère que ça vous aide quand même un petit peu)

N’oubliez pas de toujours serrer !

Ensuite, pour faire un croisillon

Vous sélectionnez 1 fil de fond, et 2 fils qui serviront à faire le croisillon (ou 4 si vous préférez)

Sur le schéma, mon fil de fond est le bleu, et les fils croisillons sont le vert et le rose. Vous allez donc d’abord enrouler le fil de fond en mettant les fils croisillon de côté. C’est-à-dire que vous allez les isoler de sorte à ce qu’ils ne fassent plus partie de l’âme :

croisillon1 croisillonfond

En vrai : Mon fil de fond est le orange :

croisillon2

Vous allez ensuite tout simplement enrouler un des fils, autour du fil de fond :

bleurose blancrose

Sur le schéma j’ai enroulé le rose, il reste le vert.

En vrai j’ai enroulé le blanc, il me reste donc le rose.

Il suffit de l’enrouler à son tour, mais dans le sens opposé du premier !

opposé oppposé

Pour la fin, il suffit de nouer le fil enveloppeur avec les fils de l’âme. C’est le noeud pinceau, car le bout fait comme un pinceau. Il a y a d’autre façons d’achever, mais celle ci est la plus simple.

Voilà ! Vous savez l’essentiel ! Il est possible de faire d’autres motifs, mais je ne saurai pas vous les expliquer car j’ai moi-même un peu de mal. Mais vous pouvez vous renseigner ailleurs :-)

Voilà le résultat final

final

Ce que ça rend dans les cheveux :

atebasrastafari3

Vous pouvez également utiliser la technique des atébas pour faire des bracelets :

bracelet ateb

Et enfin fous pouvez personnaliser vos atébas comme vous le souhaitez. Avec des plumes, des grelots, des grigris, selon votre personnalité et ce que vous préférez.

Par exemple, j’ai mis deux grelots au bout de mon atébas bleu :

grelotsbleu

Voilà :D

Si vous avez des questions n’hésitez surtout pas, parce que je sais que parfois j’ai du mal à exprimer mes idées clairement :lol:

Pour finir je vous montre ma tenue d’aujourd’hui car je porte la chemise/veste dont je vous parlais hier

tenue Je vous cache ma bouille avec ma casquette ^^

Au fait ! Aujourd’hui j’ai atteint les 30 visites !

yeeeaah

:lol: Bon, c’est un petit chiffre, mais ça me fait très plaisir !

Bonne journée les gens ! ♥

~JEE~

 

 

 

 

Un classique glacé s’il vous plaît

Hey les licornes !

Cet après-midi je suis allée me balader sur Châtelet :-)

Avec tous les artistes de rue qui trainent là-bas, un monsieur m’a interpellée pour me faire un atébas !

J’en avais déjà trois que j’avais faits moi-même, donc, forcément, il m’a immédiatement repérée avec toutes ces couleurs dans mes cheveux ^^

Il m’a proposé de m’en faire un gratuit, juste pour attirer la clientèle. Alors j’ai accepté !

Pour ceux qui sont perdus depuis 2 minutes, voici à quoi ressemblent des atébas

atebras2014 atebasrastafari2

atebasrastafari3

Tellement joli que je l’ai quand même payé à la fin, quand même ! Et il était très sympa et très drôle en plus. Et surtout très doué. Très rapide et précis dans sa technique. Quand je les fais moi-même, je mets 45 minutes x) Lui avait fini en 10 minutes !

^^ Voilou ! Le monsieur m’a fait celui aux couleurs Rastafari. Les autres c’est moi ! Tiens, je ferais un article où je vous apprendrai à en faire :wink: Comme ça vous pourrez vous en faire vous-même. Et si vous savez déjà… Tant mieux ^^ Je suis preneuse de conseils pour améliorer ma technique d’ailleurs !

Ou alors, si vous en voulez, baladez vous sur Paris (ou ailleurs…), des gens vous interpellent souvent pour vous faire des atébas.

Sinon… je me suis arrêtée dans un Starbucks pour prendre un Chocolat classique glacé *.* Par ce temps…

Et je me suis baladée du côté de Beaubourg aussi !

Petite photo que j’ai prise tout à l’heure, de la Rue Saint Merri

stmerri

Et j’ai découvert une adorable petite boutique vintage. C’est une frip’ idéale pour les gens fans de styles uniques et particuliers ! Il y a de tout. Et les prix sont au poids !

Je me suis acheté un jolie petite veste vert-kaki. J’ai flashé sur une salopette Esprit; blanche, rose, verte, avec plusieurs motifs, et, en particulier, des fleurs *.* J’adore les fleurs ! Je ne vous l’ai pas dit ? Maintenant vous le savez ! ^^ 

Mais, faute d’argent, je ne l’ai pas achetée :cry: je reviendrai en espérant qu’elle y soit encore…

La boutique s’appelle KILO SHOP pour ceux/celles que ça intéresse. Il me semble qu’elle se trouve dans la rue de la Verrerie, mais si ça se trouve il y en a plusieurs dans Paris et ailleurs…

Bon, voilà pour mon après-midi, sur ce, je vous souhaite la bonne nuit ♥

~JEE~

All in the golden afternoon

Il fait beau et chaud, alors je vous fais partager un joli petit poème ♥

(Original suivi de la traduction)

Original :

All in the golden afternoon

Full leisurely we glide;

For both our oars, with little skill,

By little arms are plied,

While little hands make vain pretence

Our wanderings to guide

 

Ah, cruel Three ! In such an hour

Beneath such dreamy weather,

To beg a take of breathe too weak

To stir the tiniest feather !

Yet what can one poor voice avail

Against three tongues together ?

 

Imperious Prima flashes forth

Her edict « to begin it » —

In gentler tone Secunda hopes

« There will be nosense in it ! » —

While Tertia interrupts the tale

Not more than once a minute.

 

Anon, to sudden silence won,

In fancy they pursue

The dream – child moving through a land

Of wonders wild and new,

In friendly chat with bird or beast –

And half believe it true.

 

And ever, as the story drained

The wells of fancy dry,

And faintly strove that weary one

To put the subject by,

« The rest next time - » « It is next time ! »

The happy voices cry.

 

Thus grew the tale of Wonderland :

Thus slowly, one by one,

Its quaint events were hammered out —

And now the tale is done,

And home we steer, a merry crew,

Beneath the setting sun.

Alice ! A childish story take,

And, with a gentle hand,

Lay it where Chilhood’s dreams are twined

In Memory’s mystic band.

Like pilgrim’s wither’d wreath of flowers

Pluck’s in a for-off land

 

   ~ Lewis Carroll

 

Traduction française si besoin :

 

Tous dans l’après-midi doré

Nous glissons avec lenteur

Car nos deux rames sont maniées

Par de petits bras maladroits

Tandis que de petites mains font semblant

De guider notre vagabondage.

 

Oh ! Cruelle Triade ! En une pareille heure,

Sous un temps si plein de rêves,

Demander un conte à quelqu’un dont le souffle

Est trop faible pour agiter la plus minuscule des plumes !

Mais que peut faire une seule voix

Conte trois langues réunies ?

 

L’impérieuse Prima lance d’abord

Son édit : « On commence une histoire »

Sur un ton plus doux, Seconda souhaite

« Qu’il y ait de l’extravagance ! »

Tandis que Tertia n’interrompt

Pas plus d’une fois par minute.

 

Bientôt, soudain gagnées par le silence,

En imagination elles poursuivent dans un rêve

Une enfant, qui, dans un pays

Aux merveilles étranges et inconnues,

Bavarde en amie avec des bêtes et oiseaux –

Et elles croient presque que tout cela est réel.

 

Et toujours, alors que l’histoire asséchait

Les puits de l’imagination

Et, que, épuisé, faiblement on s’efforçait

De remettre le conte à plus tard avec un :

« La suite la prochaine fois. »  « C’est la prochaine fois ! »

S’écrient les voix joyeuses.

 

Ainsi, naquit les conte du Pays des Merveilles

Ainsi, lentement, un par un

Les étranges évènements se forgèrent.

Et le conte est achevé maintenant

Et vers la maison nous voguons, un joyeux équipage

Sous le soleil couchant.

 

Alice ! Prends cette histoire enfantine

Et de ta douce main

Dépose-la où s’entrelacent les rêves d’enfance

Dans le ruban magique du souvenir

Pareil à la guirlande de fleurs fanées du pèlerin

Cueillie en un pays lointain. 

 

Dans ce poème, Lewis Carroll mentionne Prima, Secunda et Tertia. Il s’agit de trois jeunes filles : Alice et ses deux soeurs. Alice, étant la plus jeune, est Tertia. J’ai malheureusement oublié le nom de ses deux grandes soeurs :-(

Mais vous pouvez regarder vous même si cela vous intéresse :wink:

Cette balade en barque à réellement eu lieu. Lewis Carroll et les trois jeunes filles, dans une après-midi dorée, avaient décidé de faire une balade en bateau, lorsque, tout en ramant, elles lui demandèrent une histoire, qui deviendra Les Aventures du Pays des Merveilles. Cette histoire est inspirée par la petite Alice, la préférée de Lewis Carroll parmi les 3 soeurs. 

Mais la Alice que nous connaissons avec des cheveux blonds et longs, est physiquement inspirée par une amie de la vraie Alice. Car cette dernière avait des cheveux courts et bruns.

 Voilà pour la petite histoire ! 

Et on se quitte avec une jolie peinture ! (pas de moi malheureusement)

cheshire

~JEE~

Who the F*@# is the Unitato ?!

C’est moi !

unitato

Je démarre ce blog, alors je pense qu’une petite présentation est nécessaire :

- Je posterai en signant JEE. Mon vrai nom ? Aha ! Sur ce blog on m’appelle JEE, c’est tout ! Héhé x) (enfin pour ceux qui connaissent mon nom tant mieux ^^ et chut !)

- J’habite non loin de Paris.

- Passionnée de musique. De la culture punk beaucoup.

- J’aime prendre des photos. Même si mes photos ne valent rien.

- J’aime dessiner. Peindre aussi.

- J’apprends depuis peu à jouer de la basse. La première chanson que j’ai apprise est le générique de Oggy et les Cafards.

- J’ai commencé aussi à jouer de l’harmonica. Mais mes performances sont très limitées…

- Comme je n’ai absolument aucune idée du sujet spécifique de ce blog, il parlera de tout… et de rien. D’où le côté « inutile ».

- Pourquoi Licorne-Patate ? Parce que si dans une vie future je devais me ré-incarner, ou si je devais traverser un portail spatio-temporel qui me conduirais dans une autre dimension totalement inconnue de vous, les humains, et bien je serais une Licorne-Patate.

- J’ai décidé de créer ce blog sous l’influence d’une amie (que je remercie) et dont le blog est très intéressant, allez-y, il vaut le détour : L’esprit d’une Rose (ouaip, je fais de la pub alors que je n’ai absolument aucun visiteur, tant pis :mrgreen: )

- Donc, grâce à elle j’ai décidé de me lancer dans ce blog, mais si je vois que pour une raison quelconque je n’y arrive pas, je m’arrêterais tout simplement.

Bon bon bon. Je crois que j’ai dis ce qu’il fallait dire. Et si vous voulez savoir quelque chose, vous n’avez qu’à poser une question dans les commentaires, je répondrai volontiers :wink:

J.E.E

Who the F*@# is the Unitato ?!

C’est moi !

unitato

Je démarre ce blog, alors je pense qu’une petite présentation est nécessaire :

- Je posterais en signant JEE. Mon vrai nom ? Aha ! Sur ce blog on m’appelle JEE, c’est tout ! Héhé x) (enfin pour ceux qui connaissent mon nom tant mieux ^^ et chut !)

- J’habite non loin de Paris.

- Passionnée de musique. De la culture punk beaucoup.

- J’aime prendre des photos. Même si mes photos ne valent rien.

- J’aime dessiner. Et là, mes dessins valent quand même le coup de jeter un minuscule coup d’oeil ^^

- J’apprends depuis peu à jouer de la basse. La première chanson que j’ai apprise est le générique de Oggy et les Cafards.

- J’ai commencé aussi à jouer de l’harmonica. Mais mes performances sont très limitées…

- Comme je n’ai absolument aucune idée du sujet spécifique de ce blog, il parlera de tout… et de rien. D’où le côté « inutile ».

- Pourquoi Licorne-Patate ? Parce que si dans une vie future je devais me ré-incarner, ou si je devais traverser un portail spatio-temporel qui me conduirais dans une autre dimension totalement inconnue de vous, les humains, et bien je serais une Licorne-Patate.

- J’ai décidé de créer ce blog sous l’influence d’une amie (que je remercie) et dont le blog est très intéressant, allez-y, il vaut le détour : L’esprit d’une Rose (ouaip, je fais de la pub alors que je n’ai absolument aucun visiteur, tant pis :mrgreen: )

- Donc, grâce à elle j’ai décidé de me lancer dans ce blog, mais si je vois que pour une raison quelconque je n’y arrive pas, je m’arrêterais tout simplement.

Bon bon bon. Je crois que j’ai dis ce qu’il fallait dire. Et si vous voulez savoir quelque chose, vous n’avez qu’à poser une question dans les commentaires, je répondrai volontiers :wink:

J.E.E

Unpenseur |
Pociello-service |
vie quotidienne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Every Occassion Flowers
| Cemondla
| Luzielle